Il y a quelques semaines, j’ai fait une fête chez moi. Il y avait des amis (beaucoup) et on a bu (un peu). À la suite de la dite soirée, mon appartement ressemblait à une décharge. C’était une bonne soirée.

tri

J’ai ensuite entrepris de jeter, ranger, nettoyer. Et là, quelque chose qui m’a frappé. Non, ce n’était pas un ami saoul qui se serait endormi sous le canapé. Non, je n’ai pas redécouvert la couleur originelle du sol de la cuisine. Non, je n’ai pas réalisé que le rangement c’est enquiquinant, je sais ça depuis bien longtemps déjà. J’ai juste jeté les bonnes choses dans les bonnes poubelles. Et vous allez voir, c’est complètement fou. Je suis sûre que ce bon vieil Eugène ne s'était pas douté de l'avenir prometteur de son idée.

J’ai commencé par le plus facile : empiler les gobelets en plastique et les assiettes en carton, et tout jeter dans la poubelle à détritus ménagers.

Je me suis ensuite occupée des bouteilles en verre. Qu’elles contiennent du jus de fruit, du vin ou d’autres alcools plus exotiques, les bouteilles en verre sont une vraie plaie. Personne ne va jusqu’à la poubelle à verre pour jeter une seule bouteille ou un seul bocal de confiture. On les stocke dans un sac dédié, et quand le sac est plein, que tout l’espace autour du sac est plein et qu’il ne reste même pas une toute petite place pour un pot de yaourt vide, on se décide enfin à aller voir si la poubelle à verre est toujours au même endroit depuis la dernière fois.

jeu_jouet_fille_18_mois_premier_puzzle___encastrer_formes_s

Pourtant, je le confesse, j’ai une bulle à verre à environ 30 mètres de chez moi. Pourtant, je dois bien dire que j’aime bien jeter les bouteilles en verre dans la bulle. C’est assez ludique : il faut mettre l’objet rond dans le trou rond et puis après ça fait du bruit. Et plus on jette fort, plus ça fait du bruit. J’aime bien jeter le verre. Je n’aime pas aller jeter du verre. C’est là toute la subtilité.

Ensuite, il y avait les serviettes en papiers et autres papiers gras. Après la sempiternelle question « ça va dans quelle poubelle ça ? » je les ai jeté dans la poubelle normale. En revanche, les papiers cadeaux (oui, c’était une soirée d’anniversaire) vont dans la poubelle recyclage avec les cartons, les boites de conserve et tout ces trucs là. Cette poubelle jaune a également accueilli les cadavres de bouteilles en plastique. Il a fallut, pour gagner de la place, que j’enlève le bouchon, que je les aplatisse et que je remette le bouchon. Ce n’était pas le meilleur moment du week end, je dois bien l’avouer.

Petit résumé pour ceux qui ont raté le début : Une soirée, pas d’ami saoul endormi sous le canapé mais 3 poubelles et la place qu’il faut pour les mettre. Et le temps qu'il faut pour applatir les bouteilles plastiques.

La folie du rangement m’atteint rarement. Donc quand ça me prend, j’en profite. J’ai donc continué en faisant du rangement par le vide, autrement appelé « rangement vertical ». J’ai donc mis :

-       les piles usagées dans un sac pour les jeter dans le conteneur à piles usagées,

-       les ampoules cassées dans un sac pour les jeter dans le conteneur à ampoules usagées,

-       les capsules nespresso dans le sac dédié pour les jeter dans le conteneur à capsules usagées (ils en ont installé un directement au boulot, à côté du conteneur pour les bouchons…)

-       les médicaments périmés dans un sac pour les rapporter à la pharmacie (en espérant qu’on m’a menti quand on m’a dit qu’ils étaient envoyés en Afrique)

 

Voilà donc 3 + 4 qui font 7. SEPT poubelles. UNE personne. (Je vous avais bien dit que c’était complètement fou)

Et encore, je n'ai pas de composteur, et je n’ai pas poussé le vice à trier mes vêtements, sinon j’aurais eu un autre sac dans le couloir en attente d’un passage à l’Emmaüs…