Autant vous le dire tout de suite, je ne suis pas contente. Du tout, du tout, du tout. Pour être précise, je suis dans cet état de « pas contente » où on est même presque énervé. Pour une broutille certes, mais une broutille qui énerve (donc au final, oui, je suis énervée).

 

Image_1


J’avais acheté un fond de teint après l’avoir testé (ma môman l’avait acheté un peu au pif, et il se trouve qu’il était super). La couleur était parfaite pour ma peau, la texture légère, la couvrance géniale, le prix tout à fait abordable. En un mot comme en cent, cette poudre était vraiment au top.

maquillage_gemey_maybelline_pure_mineral_light


Mais les meilleures choses ont une fin. Et ce pot de poudre magique arrivait petit à petit au terme de sa vie héroïque. Donc direction le rayon cosmétique de mon Monoprix chéri (non, ce billet n’est pas sponsorisé). Je cherche, et re cherche, et re re recherche. Petit à petit, je me faisais à l’horrible idée que définitivement, mon fond de teint n’était pas en rayon. L’heure était grave les amis.

La semaine suivante, le rayon n’a pas bougé, c’est toujours le vide intersidéral. Chez Séphora et Nocibé, pareil. Le drame.

En bonne geek que je suis, j’ai filé sur internet. Et là, ce fut pire que tout : Gemey Maybeline a arrêté ce produit. (…) Voui voui. Snif. (NAN MAIS FRANCHEMENT ! QUELLE IDÉE ??) Certes, il faut relativiser. Certes, ce n’est qu’un petit problème de fond de teint. Certes. Mais quand même ! À quoi ils ont pensé les champions du Marketing de chez Gemey Maybeline Paris-New York-Meulin-Sénart ? Parce que c’est quand même une sacrée galère de retrouver un bon fond de teint ! Entre la texture, la couleur, la couvrance, le prix, c’est quasi mission impossible. Sans compter que ma peau (comme mon petit cœur) est fragiiiiile. Et que du coup, je ne peux pas me tartiner le visage avec n’importe quoi.

marketing_process


J’ai donc commencé à errer, entre Séphora et son BareMineral (à 25€ le pot !!!) et Nocibé et ses produits qui ne me plaisaient que très moyennement (rapport au prix surtout hein, soyons honnêtes). J’ai testé, me baladant même dans le centre commercial avec un côté du visage recouvert d’une poudre, et l’autre côté avec une autre poudre, en attendant de rentrer chez moi pour voir ce que ça donnait (parce qu’ils sont rigolos chez Séphora, mais leur éclairage blanc néon ne facilite pas le choix d’un fond de teint). Bref, esta la mierda en la casa.

 

Dans le même style, on prend les mêmes et on recommence avec une ombre à paupières. Comme je l’ai dit un peu plus haut, j’ai la peau fragile. Voir même, très fragile. Après différentes allergies à différentes ombres à paupières de différentes marques, je me suis rabattue sur des produits inoffensifs en boutique bio. Et puis j’ai découvert « Respectissime » de La Roche Posay (non, ce billet n’est toujours pas sponsorisé). Une couleur magnifique, une texture entre la poudre et la crème, une tenue si longue que ça en devient indécent… bref, THE ombre à paupière qui en plus, ne fait pas de mal à mes petites paupières fragiles.


LRP_RESPECTISSIME_OMBRE_DOUCE


Je vous passe la phase d’extase quotidienne pendant près d’un an (oui, en plus, elle dure super longtemps), et vous propose de passer directement au moment délicat : le moment où il ne reste plus beaucoup d’ombre à paupière dans le boitier, et que du coup, les bords se cassent en miettes. Là, c’est déjà beaucoup moins l’extase quand on essaie de recompacter les miettes pour arriver malgré tout à se maquiller (hin hin, vous voyez bien de quoi je parle hein !). Donc assez rapidement, direction la pharmacie pour me procurer une nouvelle boite.

Manque de pot, ce jour là, il y a toutes les couleurs mais pas la mienne. Bon… La pharmacienne m’assure qu’ils seront approvisionnés la semaine suivante. Une semaine passe, je retourne naïvement à la pharmacie et là, pouf, tout le présentoir avait disparu ! ça me rappelle vaguement quelque chose… Ha non alors, ça va pas recommencer ! Bah si, la pharmacienne me dit que La Roche Posay retire ce produit de la vente ! (gniiiiiiiiiiii) Maintenant, si on veut leurs ombres à paupières, il faut acheter une palette de 3 couleurs (dont 2 horribles, of course) ! Le pire, c’est qu’ils viennent à peine de faire le changement de gamme !

 

Après une soirée à pleurer mes chères disparues (oui, oohh ça va, on peut en rajouter un peu quand même, non ?) j’ai opté pour la solution geek : retrouver ces produits sur internet. J’ai aussi fait le tour des pharmacies et parapharmacies du quartier pour voir si ils avaient actualisé leur rayonnages (oui, quand j’ai une idée dans la tête, je suis assez pugnace).

 

Bilan :

1) J’ai retrouvé l’ombre à paupière dans une parapharmacie. Ouf. J’en ai acheté 2 boites, ce qui devrait bien m'offrir 2 ans de tranquilité.

2) J’ai trouvé la poudre sur ce site, et le bonus c’est que même avec les frais de port, elle est moins chère qu’à l’époque en magasin.

3) Je déteste les Marketeux qui changent leurs gammes pour du soit-disant-mieux alors qu’en fait, c’est nul. Ouais, j’ai pas peur de dire les choses moi ! Ha !

4) Je me demande qui se met de l’ombre à paupière bleu ciel à part Barbie.