Ok, ce n'est plus dans le vif du sujet, mais bon, mieux vaut tard que jamais...  Voilà une première partie de mes impressions québéquoises...
Montréal est une ville vraiment à part, un mix entre l’art de vivre anglais, la tradition française et la culture américaine. En images, ça donne : des petites maisons colorées, des petits immeubles en briques rouges, des grands buildings en verre. Les gens sont attablés aux terrasses des cafés, mais beaucoup se baladent dans les rues avec un gros gobelet en carton. Quand je dis gros, c’est gros (si vous prenez moins de 500ml, vous êtes un petit joueur !). Ce qui est rigolo, c’est qu’en demandant un « small » (qui fait déjà bien ses 300ml), et en ne demandant ni sucre, ni crème, ni lait, les vendeurs n’en revenaient pas. « A small ? Black ??? » J’ai eu l’impression d’être un cow boy… Hé oué mon p’tit gars, ton jus de chaussette, y’m’fait pas peur !

On s’est baladé dans cette grande ville comme on se serait promené dans une petite ville de province. L’ambiance est détendue, chaleureuse, les gens sont sympathiques et toujours prêts à rendre service. Même les mendiants sont polis ! Ça fait très cliché, mais c’est vrai.

Par contre, niveau alimentation, ce n’est pas très varié… Il y a les « steak house » et les resto de burgers. Et des restaurants français, mais bon, vous en conviendrez, ce ne serait pas forcément une grande découverte. Montréal est apparemment connue comme étant la ville qui n’a pas de restaurant typique. Le seul que j’ai trouvé était à Québec, et c’était hors de prix. Donc au bout d’un moment, les hamburgers, les bagels, les œufs brouillés, les bacons et les trucs dans le genre, on s’en lasse. Et puis bon, si vous faites un poil attention à votre ligne, c’est pas facile de trouver un repas sans frites.
Les steak house sont très bien, si vous aimez manger beaucoup de viande ou si vous avez un lion à la maison. Parce que, encore une fois, les tailles sont XXL. La petite entrecôte fait 250g, les autres morceaux sont de vrais pavés (si si, comme les pavés dans la rue !) et les côtes de bœuf rassasieraient un ours affamé. Heureusement, la Black Angus des plaines de l’Alberta est une vraie gourmandise et se retrouve à presque finir son assiette.

Mon quartier préféré aura été Le Plateau : petits immeubles d’un étage, petits commerces sympathiques, petits restos, mini marché bio… C’est carrément l’ambiance bobos, j’adore. Si vous y allez, je vous conseille vivement d’aller manger un bagel au « St Viateur », un restaurant de bagels qui les produit sur place. Un pure délice ! La vitrine s’ouvre par beau temps et on profite d’un dedans-dehors très agréable. La rue St Denis montréalaise est aux antipodes de la parisienne. La rue est remplie de café à terrasses, de brûleries, de bars, de marchands de glace… C’est presque la Dolce vita !

Comme une image vaut mieux que mille mots, je vous laisse quelques photos… en espérant que vous aurez du fun à les regarder !

IMG_2878

IMG_2886

IMG_2934

DSC03442

DSC03468

DSC03469

DSC04885

DSC04916

IMGP1832
et d'autres photos bientôt...