gardien

Depuis 4 mois, j’habite dans une petite résidence, très mignonne, très agréable. Elle a même des airs de village de vacances. À deux pas de Paris et de Versailles, c’est une chance. Mais hier matin, alors qu’il neigeait abondamment, j’ai vu une femme sortir les poubelles. Et j’ai réalisé qu’on en était à notre 4ème gardien. En 4 mois. Hum…hum…

Il faut dire que le premier gardien était un peu bizarre. Il racontait à qui voulait l’entendre qu’il était ancien para, qu’il faisait gardien pour se reposer de "sa vie d’avant". Personnellement, si j’avais été para, la vie de gardien de résidence ne serait même pas envisageable. Quand une belle voiture passait lorsqu'on discutait avec lui, il racontait qu’il avait eu

la même. Si

un gros chat / oiseau / arbre passait, il disait qu’il en avait eu aussi. Un homme de confiance quoi… Et puis il râlait tout le temps, sur tout. Surtout sur les gens de la résidence, qui avaient tous les défauts du monde. En fait, il passait une bonne partie de son temps à se faire offrir des cafés par les habitants, où il râlait sur d’autres habitants. Il a eu droit à la panne d’électricité qui avait enfermé les voitures dans le parking souterrain. A 8h du matin, après avoir longuement klaxonné, les résidents avaient dû démonter

la porte. Véridique. Il

n’y a donc pas eu de surprise quand il a été remplacé.

Son homologue était un tout petit gars, tout malingre. Du genre plus léger que son balai-brosse. Lui, il passait son temps à dire tout le travail qu’il faisait. Pour montrer qu’il travaillait dur. Il a eu le droit à la première vague de neige. Il a déblayé par endroits. Bah oui, avec tout le travail qu’il avait, il ne pouvait pas tout faire. Et puis un jour, pouf, un nouveau gardien.

Je me suis rendu compte qu’on avait un nouveau gardien un matin, en partant travailler. Il lavait un hall d’immeuble. Et tous les matins, je le voyais en train de laver le même hall d’immeuble. Jusqu’à hier matin.

Je prenais mon petit-déjeuner, bien au chaud en regardant la neige tomber. Et puis je vois une femme entrer dans un immeuble et ressortir avec une poubelle. Et recommencer, et recommencer… Nous aurions donc un nouveau gardien qui serait une gardienne. L’avenir de l’homme serait la femme ?