DSC02412

Depuis quelques semaines, un renard s’invite devant chez moi. Certes, la forêt n’est pas loin et c’est beau la nature, mais un vrai renard qui est à 5 mètres et qui a moins peur que vous, ça fait tout de même bizarre…

L’été, on passe plus de temps dehors. Et quand on est à l’intérieur, les fenêtres sont ouvertes. Ce contact nouveau avec Dame Nature permet de faire des rencontres avec des personnages presque mythiques. Oui oui, des personnages car pour moi, le renard est un animal sur lequel on a tellement écrit qu’il est devenu un véritable personnage, un peu comme un acteur de cinéma qu’on retrouverait dans différents films. Imaginez :
« Le corbeau et le Renard » Un duel magnifique. CinéLive
« Rox et Rouky » les débuts d’un grand. Première
« le renard et les raisins » Un fabuleux rôle de composition. Télérama
Sans compter toutes les expressions qui font référence à sa ruse et son intelligence. Le renard fait vraiment partie de notre imagier, de notre vie, même quand on est un citadin du 21ème siècle.
DSC02419

En plus, le renard fait partie des premiers animaux dont on apprend le nom tout petit, avec la poule, le cochon, le bœuf et consorts. À 2 ans, mon neveu (qui est un vrai petit chou à la crème chantilly et à la vanille de Madagascar) est tout à fait capable de dire « renard mange poule. Méchant renard ». Certes, c’est un peu décousu, mais tous les personnages sont là.
Il pourrait même ajouter « si vieille dame porte manteau renard, méchante dame. Gentil renard ». Et oui, car aussi bizarre que ça puisse paraître, quand j’ai vu ce renard se balader et sa queue onduler avec grâce, je me suis dit que c’était horrible de transformer cette pauvre bête en manteau (ou en cache-nez, en moufle, en écharpe, en toque etc). Et là, je l’avoue, je le confesse, j’ai moi-même une cape en renard (une toute petite cape)… Je l’avais trouvé sur ebay, elle date des années 50 (le côté US vintage avait soulagé ma conscience et je m’étais dit que le renard de la cape n’avait pas été tué spécialement à cause de moi). Mais après avoir croisé le regard du renard devant chez moi, horreur, malheur, je me suis rendu compte que j’avais un de ses cousins éloignés dans mes placards. « Garath méchante. Renard dans placard » Bouhhhhhhh. Croyez-moi, je me hue.
Mais j’ai pris des photos pour me faire pardonner...

DSC02423